Archives | Jacques Boissinot/La Presse canadienne Les résidences sur le campus de l'Université Laval où se sont déroulés les agressions

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a confirmé avoir plusieurs suspects dans les allégations d’agressions sexuelles datant d’il y a presque une semaine.

«Nous avons plusieurs suspects dont les implications sont différentes pour chacun d’entre eux. Ces personnes ne sont pas de race blanche», a confirmé David Poitras, porte-parole du SPVQ. Le nombre de suspects n’a toutefois pas été dévoilé.

Le Poste de commandement installé temporairement mercredi à l’Université devant le pavillon Alphonse-Marie-Parent a été levé. Marie-Ève Painchaud, également porte-parole de la police ajoute ne pas avoir de détails à savoir si les suspects sont encore dans la région.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus