OTTAWA — Le Directeur parlementaire du budget (DPB) a offert, lundi matin, ses prévisions économiques pour les cinq prochaines années.

Dans un rapport publié à la demande du comité parlementaire des finances, le DPB s’est penché sur les données disponibles jusqu’au 14 octobre et a pu prédire une croissance moyenne de 3,7 pour cent par année, entre 2016 et 2021, du PIB nominal.

Le PIB (produit intérieur brut) réel passerait de 1,2 pour cent en 2016 à 2,3 pour cent en 2017 et à 2,2 pour cent en 2018, selon les projections du DPB. La croissance économique ralentirait de 2019 à 2021, alors qu’elle ne serait plus que de 1,7 pour cent.

Le rapport ne tient pas compte de la décision du gouvernement d’imposer un prix sur le carbone à partir de 2018, cette mesure ayant été annoncée seulement le 3 octobre. Mais pour faire ses prévisions, le bureau du directeur a calculé l’effet de la bonification annoncée du Régime de pensions du Canada.

Le DPB prévoit une remontée du prix des produits de base qui devrait faire bondir l’inflation du PIB (indicateur de l’inflation des prix à l’échelle de l’économie) de 0,5 pour cent en 2016 à 2,5 pour cent en 2017. Cette inflation se stabiliserait à 2,0 pour cent à partir de 2019 et jusqu’en 2021.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus