OTTAWA — Les stores à cordon seront illégaux au printemps 2017.

Le ministère fédéral de la Santé a diffusé un communiqué lundi après-midi annonçant qu’il avait attendu assez longtemps pour que l’industrie établisse elle-même des normes de sécurité. Elle avait été invitée à le faire en août 2015. Ottawa imposera donc des règles.

On reproche aux couvre-fenêtres munis de cordons visibles ou accessibles de représenter un risque d’étranglement pour les enfants.

La fabrication, l’importation, la publicité et la vente de ces stores seront donc interdites à partir du printemps prochain.

D’ici là, le ministère fédéral rappelle qu’il recommande fortement de remplacer ces stores, particulièrement s’ils se trouvent dans des pièces où des enfants dorment ou jouent. À défaut de les remplacer, il faudrait au moins garder les cordons hors de la portée des enfants, note-t-on dans le communiqué du ministère.

Entre 1986 et 2015 — moment où le gouvernement avertissait l’industrie qu’il lui fallait établir des normes de sécurité ou risquer de se voir imposer de nouvelles règles — Santé Canada avait reçu des rapports de 39 décès par étranglement et de 27 accidents évités de justesse liés aux couvre-fenêtres à cordon.

Le ministère de la Santé notait alors que les enfants d’un an sont particulièrement vulnérables à ce genre d’accident.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus