OTTAWA — Les stores à cordon seront illégaux au printemps 2017.

Le ministère fédéral de la Santé a diffusé un communiqué lundi après-midi annonçant qu’il avait attendu assez longtemps pour que l’industrie établisse elle-même des normes de sécurité. Elle avait été invitée à le faire en août 2015. Ottawa imposera donc des règles.

On reproche aux couvre-fenêtres munis de cordons visibles ou accessibles de représenter un risque d’étranglement pour les enfants.

La fabrication, l’importation, la publicité et la vente de ces stores seront donc interdites à partir du printemps prochain.

D’ici là, le ministère fédéral rappelle qu’il recommande fortement de remplacer ces stores, particulièrement s’ils se trouvent dans des pièces où des enfants dorment ou jouent. À défaut de les remplacer, il faudrait au moins garder les cordons hors de la portée des enfants, note-t-on dans le communiqué du ministère.

Entre 1986 et 2015 — moment où le gouvernement avertissait l’industrie qu’il lui fallait établir des normes de sécurité ou risquer de se voir imposer de nouvelles règles — Santé Canada avait reçu des rapports de 39 décès par étranglement et de 27 accidents évités de justesse liés aux couvre-fenêtres à cordon.

Le ministère de la Santé notait alors que les enfants d’un an sont particulièrement vulnérables à ce genre d’accident.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!