Ottawa a approuvé lundi le projet d’agrandissement du réseau de gazoducs de NOVA Gas Transmission en Alberta. Le projet, évalué à 1,3 G$, prévoit doubler la longueur de cinq tronçons de gazoducs sur une distance de 230 km, ainsi que construire deux stations de compression de gaz.

Le promoteur Nova Gas Transmission, une filiale de la compagnie TransCanada, devra respecter 36 conditions en vertu de cet accord, a rapporté le ministre des Ressources naturelles du Canada, Jim Carr. «Notre décision a été guidée par les impératifs de la prospérité économique et de la protection de l’environnement; je suis convaincu que la bonne décision a été prise dans l’intérêt des Canadiens et que le projet respecte les principes du développement durable», a indiqué M. Carr dans un communiqué, précisant que le projet créerait 3000 emplois durant sa construction.

Selon un rapport produit par l’Office national de l’Énergie (ONÉ) en juin, le trajet des gazoducs traverse un habitat du caribou, une espèce considérée comme menacée par le gouvernement canadien. Cinq conditions sur la conservation et la restauration de cet habitat ont été imposées par l’ONÉ.

Il s’agit d’un deuxième projet gazier majeur approuvé par le gouvernement du Canada en moins de deux mois. En septembre, la construction d’un port méthanier sur l’île Lelu, près de Prince-Rupert, en Colombie Britannique. Incluant l’installation de gazoducs, ce projet est évalué à 11 G$ et sera en partie réalisé par TransCanada.

 

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus