MONTRÉAL — L’interdiction du menthol dans les produits du tabac devrait entrer en vigueur à l’échelle du pays dans la deuxième moitié de 2017.

Les cigarettes au menthol sont d’ailleurs déjà interdites dans cinq provinces — le Québec, le Nouveau-Brunswick, l’Ontario, l’Alberta et la Nouvelle-Écosse.

Le gouvernement fédéral a indiqué, vendredi, qu’il allait de l’avant avec son projet de décret visant à modifier la Loi sur le tabac pour interdire le menthol dans les cigarettes, les feuilles d’enveloppe et la plupart des cigares vendus sur le marché canadien.

Santé Canada a affirmé par communiqué que la «vaste majorité» des commentaires reçus du public au cours d’une période de 30 jours de consultation avaient été favorables.

Une période de transition de plus de six mois devrait permettre à l’industrie de «s’adapter de façon harmonieuse et d’atténuer le manque à gagner éventuel à court terme», a indiqué le ministère.

L’interdiction de l’ajout de menthol viserait à rendre ces produits du tabac moins attrayants pour les jeunes.

Le menthol est actuellement exclu de la liste des additifs, y compris la plupart des additifs aromatisants, qu’il est interdit d’utiliser dans les produits de tabagisme.

Santé Canada a amorcé des procédures au printemps dernier, mais on s’attendait à une telle mesure depuis au moins 2009, lorsque les conservateurs ont interdit la plupart des autres produits du tabac aromatisés.

La cigarette au menthol, vestige des années 1960 et souvent un rite initiatique du futur fumeur, avait cependant survécu à cette première interdiction — et ses ventes ont grimpé sans relâche depuis.

Selon Santé Canada, en vertu de cette nouvelle mesure, 95 pour cent du marché des produits du tabac serait ainsi assujetti à une interdiction fédérale des arômes.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus