OTTAWA — Une étude publiée jeudi par Statistique Canada fait état d’une diminution des taux d’infractions liées à la prostitution au Canada de 2009 à 2014.

On y mentionne que les services de police ont déclaré 1073 affaires relatives à la prostitution en 2014, ce qui représente moins de 0,1 pour cent de l’ensemble des crimes déclarés par la police au cours de la même année.

L’agence fédérale précise que le taux de trois affaires liées à la prostitution pour 100 000 habitants est le plus bas taux enregistré depuis 1982.

Au cours de la période de six ans allant de 2009 à 2014, la police a déclaré 16 879 affaires liées à la prostitution.

La majorité de ces affaires mettaient en cause la communication ou la tentative de communication avec une personne dans l’intention de se livrer à des activités sexuelles ou d’obtenir des services sexuels.

Au cours de la période à l’étude, les femmes représentaient 43 pour cent des auteurs présumés dans les affaires où l’infraction liée à la prostitution constituait l’infraction la plus grave.

On souligne par ailleurs que les auteures présumées d’infractions liées à la prostitution étaient neuf fois plus susceptibles que leurs homologues de sexe masculin d’être entrées en contact à nouveau avec la police en raison d’une infraction subséquente liée à la prostitution au cours de cette période de six ans.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus