Sean Kilpatrick/THE CANADIAN PRESS Le gouverneur général David Johnston

OTTAWA — Si les Canadiens ont beaucoup de respect pour leurs Forces armées, ils en savent trop peu sur leur réalité, déplore le gouverneur général, David Johnston, à la veille du jour du Souvenir.

M. Johnston est entré en fonction à peine un mois avant de se rendre en Afghanistan, en novembre 2010, pour aller à la rencontre des soldats canadiens déployés à Kandahar. Un militaire américain de haut rang lui avait alors fait part de son admiration pour la capacité de l’armée canadienne à «enlever son chapeau guerrier» et à prêter main forte aux pays dévastés par un conflit ou une catastrophe naturelle.

Six ans plus tard, le gouverneur général dit avoir constaté cette aptitude à maintes reprises au cours de son mandat, qui prendra fin en septembre prochain. Vendredi sera donc son dernier jour du Souvenir en tant que commandant en chef.

Il déplore que les Canadiens ne soient pas suffisamment conscientisés en ce qui a trait au quotidien de ce corps de métier, auquel ils vouent pourtant un énorme respect.

Des sondages menés par le ministère de la Défense nationale indiquent que la sensibilisation du public à cet égard s’est effritée depuis la fin de la guerre en Afghanistan. La plupart des civils n’ont qu’une connaissance limitée de ce que font leurs compatriotes en uniforme.

Le gouverneur général sortant dit avoir été témoin du sens du devoir et de l’honneur qui font partie intégrante de la vie de tous les jours au sein des Forces armées canadiennes.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus