Sean Kilpatrick/La Presse Canadienne

OTTAWA — Le gouvernement fédéral a affiché un déficit budgétaire de 2,4 milliards $ en septembre, soit le double de celui de 1,2 milliard $ établi au même mois l’an dernier.

Selon le ministère des Finances, cette augmentation du déficit était attribuable à la juxtaposition d’une baisse des revenus et d’une hausse des charges des programmes.

Les revenus du gouvernement ont totalisé près de 21,7 milliards $, en baisse par rapport à ceux de 22 milliards $ en septembre 2015. Ce recul s’expliquait par une diminution des rentrées d’impôts sur le revenu des sociétés, des rentrées d’impôt sur le revenu des non-résidents et des revenus tirés des taxes et droits d’accise.

Les charges de programmes ont grimpé à 22,2 milliards $, en hausse par rapport à celles de 21,2 milliards $ du même mois l’an dernier, en raison d’une hausse des principaux transferts aux particuliers et aux autres administrations.

Les frais de la dette publique ont reculé à 1,8 milliard $, comparativement à 2,0 milliards $ l’an dernier.

Pour la première moitié de l’exercice financier du gouvernement, le déficit cumulé s’élève à 7,8 milliards $, par rapport à un excédent de 1,6 milliard $ lors de la même période d’avril à septembre en 2015.

Le gouvernement a prévu que le déficit s’élèverait à 25,1 milliards $ pour l’exercice en cours, qui prendra fin le 31 mars.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus