Archives Métro

GATINEAU, Qc — Un officier de l’armée canadienne a plaidé coupable à une accusation liée à un «acte d’inconduite sexuelle» commis contre une militaire, mais il évite l’accusation d’agression sexuelle.

L’adjudant maître Alan Chapman a plaidé coupable au chef d’accusation de conduite déshonorante. Par contre, la Cour martiale a ordonné une suspension d’instance sur le chef d’accusation d’agression sexuelle.

Les deux chefs d’accusation avaient été déposés par le directeur des poursuites militaires il y a un an, le 3 décembre 2015, pour un «acte d’inconduite sexuelle» commis contre une militaire canadienne à Chypre en 2010, indique le ministère de la Défense nationale dans un communiqué.

En Cour martiale, lundi à Gatineau, le juge militaire a condamné l’adjudant maître Chapman à une rétrogradation au grade d’adjudant, et à une amende de 2500 $.

Le ministère de la Défense conclut son communiqué en précisant que «les Forces armées canadiennes prennent très au sérieux toutes les allégations d’inconduite sexuelle, quelle qu’en soit la nature, et elles ont la volonté de s’en occuper le plus rapidement possible».

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus