OTTAWA – La ministre fédérale des Travaux publics, Rona Ambrose, affirme que la plus récente évaluation du coût d’acquisition des chasseurs F-35 sera dévoilée une fois la vérification indépendante complétée.

Mme Ambrose, questionnée à répétition mardi à la Chambre des communes, a déclaré ne pas avoir l’intention de soumettre de chiffres de façon prématurée.

Le gouvernement Harper, en réponse au rapport accablant du vérificateur général déposé en avril, avait laissé entendre qu’il fournirait d’ici 60 jours une nouvelle évaluation sur les F-35.

Mme Ambrose a affirmé mardi que le secrétariat qui supervise le remplacement des CF-18 vieillissants a demandé plus de temps pour comptabiliser les données des responsables de la Défense nationale.

Les divergences sur les coûts des avions de combat sont au coeur d’une tempête politique depuis plus d’un an, alors que tant l’armée de l’air que le gouvernement Harper insistent pour dire qu’ils paieraient 75 millions $ par appareil, malgré les signaux croissants aux États-Unis que la facture serait plus élevée.

Le vérificateur général, Michael Ferguson, a accusé les responsables de la Défense nationale d’avoir dissimulé le véritable coût du F-35, et le ministère des Travaux publics de ne pas avoir suivi les procédures.

Les conservateurs ont dévoilé un plan en sept points pour répondre aux critiques, et ont promis que le programme d’acquisition des F-35 serait repris depuis le début, en fonction de scénarios et d’évaluations vérifiés de manière indépendante.

Aussi dans National:

blog comments powered by Disqus