TC Media – Marie-Pascale Fortier Le gouvernement du Québec donnera 1,5M$ sur six ans pour l'action bénévole.

L’action bénévole au Québec bénéficiera de 1,5M$ de dollars sur six ans pour consolider et reconnaître l’action bénévole au Québec.  Le ministre François Blais a fait cette annonce ce matin dans les locaux de l’organisme La Baratte, qui répond aux besoins alimentaires et sociaux des personnes démunies.

Ce montant de 1,5M$ est alloué dans le cadre de la Stratégie gouvernementale en action bénévole 2016-2022: «L’action bénévole: un geste libre et engagé». Cette stratégie sur six ans a été établie en collaboration avec le Réseau de l’action bénévole du Québec (RABQ). Les deux grandes orientations visées sont la consolidation et la reconnaissance de l’action bénévole.

Pour ce qui est de la consolidation, le gouvernement compte promouvoir les outils et les guides disponibles permettant de soutenir l’action bénévole. Le gouvernement s’engage également à favoriser le développement des compétences des gestionnaires de bénévoles en concevant un programme de formation spécifique. De plus, il s’engage à pérenniser et dynamiser le projet «Cap sur les jeunes bénévoles»,  en soutenant l’offre de formation et en soutenant un nouvel outil pour favoriser l’engagement bénévole des immigrants.

Pour la reconnaissance de l’action bénévole au Québec, un sondage sur la perception de l’action bénévole sera réalisé, à la suite de quoi une stratégie de communication nationale sera élaborée. Le volet Jeune bénévole du prix Claude Masson sera également valorisé. Des modifications seront apportées aux critères pour augmenter le nombre de lauréats. Le gouvernement continuera également de soutenir le prix Hommage bénévolat-Québec.

Le ministre Blais a affirmé que cette stratégie est issue de nombreuses consultations avec les regroupements d’organismes communautaires.

Une aide suffisante?
«C’est un bon montant. C’est ce qu’on avait présenté comme possibilité de budget avec les projets de la stratégie. Dans les circonstances, je pense qu’on est capable de faire beaucoup avec 1,5M$», a affirmé Monique Laberge, présidente du conseil d’administration du Réseau de l’action bénévole du Québec.

La directrice générale de l’organisme la Barette, Josée Léveillé, attend quant à elle le plan d’action détaillé avant de se prononcer sur la suffisance du montant: «Tout dépendra des initiatives qui seront soutenues et des objectifs». Avec ce plan détaillé attendu avec impatience par les groupes communautaires, les organismes pourront effectivement constater si le montant alloué sera suffisant pour rencontrer les objectifs.

 «On parle d’action bénévole, d’initiatives de citoyens et ça, ça n’a pas de coût», a toutefois mentionné Mme Léveillée. Elle a profité de son temps au micro pour affirmer que le bénévolat peut devenir un plaisir coupable qui peut commencer très jeune, et que ce travail bénévole doit être valorisé.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!