Si tous partis ont conservé leurs acquis lors des élections partielles de lundi soir, le Parti libéral a néanmoins vu ses appuis fondre dans les quatre circonscriptions en jeu.

À Verdun, malgré un vote beaucoup plus serré que le 7 avril 2014, où l’ex-ministre des Transports Jacques Daoust avait gagné avec plus de 50% des votes, le Parti libéral du Québec (PLQ) a réussi à l’emporter. Isabelle Melançon a été élue avec 35% des voix, suivie de près par le candidat péquiste, Richard Langlais (27%), et la candidate de Québec solidaire, Véronique Martineau (18%).

Le Parti québécois (PQ) a conservé ses sièges dans Marie-Victorin et Saint-Jérôme, alors que les candidats Catherine Fournier et Marc Bourcier y ont respectivement été élus avec 52% et 46% des votes. Ceux-ci succèdent ainsi aux députés démissionnaires Bernard Drainville et Pierre Karl Péladeau.

Dans Arthabaska, le candidat de la Coalition avenir Québec (CAQ), Éric Lefebvre, a pour sa part obtenu environ 44% des voix exprimées. Il conserve donc le siège qui avait été remporté par Sylvie Roy sous la bannière de la CAQ lors des élections de 2014. La député, décédée en juillet dernier, avait toutefois quitté le parti de François Legault en août 2015.

La soirée a été difficile pour le parti au pouvoir. «On aurait souhaité un meilleur résultat, mais il y aura d’autres combats, d’autres rendez-vous», a déclaré le premier ministre, Philippe Couillard, après la victoire de Mme Melançon dans Verdun. Le PLQ désirait faire une percée dans Arthabaska, qui ne s’est pas concrétisée, alors que Luc Dastous n’y a été chercher qu’un peu plus de 27% des voix. Dans Saint-Jérôme et Marie Victorin, le PLQ est arrivé respectivement en troisième et quatrième place, ses appuis fondant de 10% aux deux endroits.

Le taux de participation pour l’ensemble du Québec est de 33,88%.

Après cette élection, le PLQ a 70 des 125 sièges de député à l’Assemblée nationale, contre 30 pour le PQ, 21 pour la CAQ et 3 pour Québec solidaire. Le député de Laurier-Dorion, Gerry Sklavounos, siège comme indépendant.

Cliquez ici pour voir le graphique sur mobile

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!