24htremblant/instagram

MONTRÉAL — Le 16e Défi 24h de Tremblant sera marqué par un nouveau record de dons qui seront distribués à des fondations et hôpitaux qui viennent en aide aux enfants malades.

Avant même que les compétitions amicales ne s’amorcent samedi, l’évènement avait déjà atteint son objectif de 2,7 millions $, soit davantage que les 2,6 millions $ de l’an dernier ou les 2,3 millions $ en 2014.

En fin d’après-midi, samedi, les organisateurs ont publié un communiqué pour indiquer que plus de 2,8 millions $ avaient été amassés.

Le producteur exécutif de l’évènement Simon St-Arnaud, qui fait parti de l’organisation depuis le début, est très fier de ce dénouement. En entrevue à La Presse canadienne, il a raconté les débuts de l’événement caritatif, il y a 16 ans.

«C’est drôle, parce qu’on ne savait pas tellement dans quoi on s’embarquait, s’est-il rappelé. On avait 300 participants et on avait amassé 300 000$ à l’époque. On pensait que c’était miraculeux.»

Seize ans plus tard, c’est plutôt plus de 2800 participants qui vont dévaler les pentes de ski ou participer aux épreuves de marche ou de course à pied, en se donnant le relais, sur une période de 24 heures en continu, soit jusqu’à dimanche après-midi.

L’argent amassé sera distribué à trois fondations: la Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau, la Fondation des Sénateurs d’Ottawa et la Fondation Tremblant.

Plusieurs personnalités participent aussi à l’évènement. Parmi ces ambassadeurs, on remarque cette année la présence des athlètes olympiques Alexandre Bilodeau et Alexandre Despatie.

La passion du ski n’a pas été le seul facteur qui a incité à Alexandre Bilodeau de s’associer aux 24h de Tremblant, lui qui était déjà très impliqué avec sa famille dans les causes liées à l’autisme et à la paralysie cérébrale chez les enfants.

Le double médaillé d’or en ski acrobatique des deux derniers Jeux d’hiver, ceux de 2010 et 2014, ne cache pas qu’il profite encore de l’élan des Jeux de Vancouver, où on le voyait constamment avec son frère aîné Frédéric atteint de paralysie cérébrale, pour contribuer au financement des causes pédiatriques qui lui tiennent à coeur.

«Il y a plusieurs liens qui m’ont mené aux 24h (de Tremblant). Évidemment, il y a le lien par le ski et (le fait que) je suis très impliqué dans tout ce qui est pédiatrie, paralysie cérébrale pédiatrique, autisme pédiatrique», a-t-il dit en entrevue.

Même si l’objectif des 24h de Tremblant a été atteint, il est toujours possible de faire un don. Ceux qui ne peuvent se déplacer peuvent toujours contribuer en ligne en se rendant sur le site web http://www.24htremblant.com

L’évènement a été lancé il y a 16 ans par le pilote de course automobile Jacques Villeneuve et son gérant Craig Pollock. Ils s’étaient inspirés d’un événement similaire, le Grand Prix 24 heures de Villars, en Suisse.

«Jacques Villeneuve et Craig Pollock (…) avaient un chalet à Villars (…) et ils voulaient développer un événement similaire au Québec. Alors on s’est associés à eux pour les trois premières années», a expliqué M. St-Arnaud.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!