THE ASSOCIATED PRESS John Robert Boone

MONTRÉAL — Un des criminels les plus recherchés aux États-Unis demeure détenu en sol canadien en attendant que sa procédure d’extradition soit à nouveau entendue le 29 décembre prochain.

John Robert Boone, alias «Johnny» Boone, a été arrêté jeudi après-midi à la Place Alexis-Nihon, à Montréal, après huit ans de cavale.

L’homme âgé de 73 ans était surnommé le «parrain de l’herbe» depuis que les autorités américaines avaient saisi des milliers de plants de marijuana sur sa ferme du Kentucky. Il est soupçonné d’être à la tête de la plus grande organisation criminelle dédiée à la marijuana de l’histoire américaine.

«Johnny» Boone devait être fixé sur son sort dès vendredi après-midi alors qu’il s’est présenté devant la Commission de l’immigration et du statut de réfugié du Canada, à Montréal, escorté par des agents des services frontaliers. Il a refusé de répondre aux questions de sorte que l’affaire a été reportée à jeudi prochain.

Au département de la Justice des États-Unis, l’United States Marshals Service (USMS) a indiqué que Boone était recherché depuis 2008. Il a passé plus d’une décennie derrière les barreaux aux États-Unis.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus