Sean Kilpatrick Sean Kilpatrick / La Presse Canadienne

OTTAWA — Le premier ministre Justin Trudeau et la ministre fédérale des Affaires autochtones, Carolyn Bennett, ont rencontré mardi les leaders du Congrès des peuples autochtones, dans ce qui devrait être le début d’une tradition annuelle.

M. Trudeau a indiqué que ces rencontres avec les dirigeants autochtones visaient à entendre la voix des premiers peuples, alors que son gouvernement s’est engagé à établir de nouvelles relations avec les Autochtones. Le premier ministre s’est dit impatient de travailler avec Robert Bertrand, le chef nouvellement élu du Congrès des peuples autochtones.

Cette coalition d’organisations provinciales représente les Autochtones qui vivent hors des réserves — avec ou sans statut —, certains Métis ainsi que les Inuits du Labrador.

À la fin de l’an dernier, M. Trudeau a promis de rencontrer au moins une fois par année les leaders des Premières Nations, des Métis et des Inuits. Des ministres du cabinet Trudeau doivent aussi rencontrer au moins deux fois par année les représentants de l’Assemblée des Premières Nations (les «Indiens avec statut»), du Ralliement national des Métis et de l’organisation Inuit Tapiriit Kanatami.

Selon le chef Bertrand, la rencontre de mardi matin a porté notamment sur les femmes et filles autochtones assassinées ou disparues, sur les enfants en famille d’accueil, sur l’éducation et sur les taux d’incarcération. Il a qualifié les discussions avec le premier ministre de «très franches et ouvertes».

Natif de Fort-Coulonge, en Outaouais, Robert Bertrand est président et grand chef de l’Alliance autochtone du Québec (Métis et «Indiens sans statut»). Il avait été député libéral fédéral de Pontiac–Gatineau–Labelle de 1997 à 2004.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!