GAGETOWN, N.-B. — Le sous-lieutenant Antoine Brunelle de la base des Forces armées canadiennes de Gagetown, au Nouveau-Brunswick, a été condamné à verser une amende de 3000 $ et a reçu un blâme de la part des dirigeants militaires.

Le sous-lieutenant Brunelle a plaidé coupable mercredi à un chef d’accusation de conduite déshonorante lors de son procès devant la cour martiale à propos d’un incident ayant impliqué une militaire en novembre 2014 à Gagetown.

Un chef d’accusation d’agression sexuelle à l’endroit du militaire avait précédemment été retiré par la poursuite.

On ignore la nature exacte de ce qui a été reproché au sous-lieutenant Brunelle.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!