Adrian Wyld/La Presse Canadienne Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette.

MONTRÉAL — Les dirigeants de quatre associations et fédérations du monde québécois de la santé réclament conjointement du ministre de la Santé, Gaétan Barrette, qu’il clarifie la règlementation touchant l’abolition des frais accessoires dans les cliniques, pharmacies et cabinets d’optométristes.

Dans une lettre ouverte disant représenter plus de 21 000 professionnels de la santé, les signataires demandent aussi au ministre Barrette de mettre fin à l’attitude de confrontation dans ses rapports depuis deux ans avec eux.

Jean Thiffault, président de l’Association québécoise des pharmaciens propriétaires (AQPP), déplore qu’il y ait confusion chez les patients et chez les professionnels de la santé à quelques jours de l’entrée en vigueur de la nouvelle règlementation sur les frais accessoires.

M.Thiffault se plaint aussi que les établissements soient surchargés et incapables de répondre aux besoins des patients.

Pour sa part, Diane Francoeur, présidente de la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ), reproche au ministre Barrette de multiplier les déclarations contradictoires.

Louis Godin, président de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ), ajoute que les patients ne voient toujours aucune amélioration de leur sort: attentes dans les établissements de santé, délais pour des examens cruciaux, salles d’opération sous-utilisées et manque de personnel infirmier.

Steven Carrier, président de l’Association des optométristes du Québec (AOQ), est l’autre signataire de la lettre ouverte.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!