CHARLOTTETOWN — Le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard prend des mesures pour dissuader les groupes de motards criminels de s’établir dans la province.

Le premier ministre Wade MacLauchlan a déclaré en conférence de presse, jeudi, qu’il souhaitait apporter des modifications législatives et réglementaires pour interdire le port de couleurs associées aux gangs dans les bars, rendre illégale la construction de bâtiments fortifiés et réglementer la vente d’armures.

Des membres affiliés au chapitre ontarien des Hells Angels se sont installés à l’Île-du-Prince-Édouard le mois dernier.

M. MacLauchlan, qui est aussi ministre de la Justice, a proposé deux résolutions, incluant les modifications législatives et une proposition de limiter tout appui public ou financier à des membres de groupes de motards impliqués dans des activités criminelles.

La police dit avoir observé une présence accrue de ces groupes au Canada atlantique et amasse actuellement des renseignements sur leurs activités dans l’île.

Le caporal Andy Cook, de la Gendarmerie royale du Canada, croit que les résidants et entreprises locales doivent être conscients des menaces liées à la présence du crime organisé et des groupes de motards à l’Île-du-Prince-Édouard, ajoutant qu’accepter des dons de leur part ou se rendre aux endroits qu’ils possèdent contribue à leurs activités illégales.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!