CALGARY — L’homme qui a dû subir un nouveau procès pour viol parce que le juge avait reproché à la présumée victime de ne pas avoir serré les genoux a été une nouvelle fois acquitté, mardi, à Calgary.

Alexander Wagar, âgé de 29 ans, avait déjà été acquitté de l’accusation d’agression sexuelle en 2014. Le juge Robin Camp avait alors conclu que le témoignage de l’accusé était plus crédible que celui de la présumée victime. Mais plusieurs fois, pendant le procès, le juge Camp avait appelé la jeune femme de 19 ans l’«accusée». Il lui avait aussi demandé pourquoi elle n’avait pas su garder les genoux bien serrés.

La Cour d’appel de l’Alberta a plus tard infirmé le verdict d’acquittement et ordonné la tenue d’un nouveau procès dans cette affaire.

Or, à l’issue de ce deuxième procès, le juge Gerry LeGrandeur a conclu que la Couronne n’avait pu démontrer hors de tout doute raisonnable qu’il y avait eu effectivement agression sexuelle. Le magistrat a estimé que la mémoire défaillante de la plaignante avait jeté de sérieux doutes sur la crédibilité de son témoignage. Par contre, le témoignage «candide» de l’accusé lui était apparu crédible et plausible.

L’avocat de l’accusé a plaidé que la plaignante était pleinement consentante et que ce n’est qu’après qu’elle avait changé d’idée. La Couronne a qualifié cette thèse de version dépassée de la femme éconduite qui se venge en criant au viol.

Quant au juge Robin Camp, qui avait été nommé entretemps à la Cour fédérale, il a plus tard fait l’objet d’une plainte au Conseil canadien de la magistrature. Un comité d’enquête a recommandé sa révocation en novembre, mais le Conseil de la magistrature n’a pas encore statué sur ce qu’il recommandera à la ministre fédérale de la Justice.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!