Karine Dufour/ICI Radio-Canada Télé Gabriel Nadeau-Dubois

La nouvelle recrue de Québec solidaire (QS), Gabriel Nadeau-Dubois, sait qu’il est une figure polarisante et dit ne pas faire «de politique pour faire l’unanimité», a-t-il soutenu dimanche sur le plateau de Tout le monde en parle.

«C’est dangereux quand on plaît à tout le monde», a dit croire l’ancien porte-parole étudiant, qui est conscient que plusieurs personnes le considèrent comme «radical». «C’est une étiquette qui me suit et qui va encore me suivre. Mais je n’ai pas envie d’essayer de convaincre les gens qu’ils auraient dû m’aimer en 2012. Je ne renie pas mon engagement, mais j’ai changé. J’ai pris de la maturité et je suis peut-être plus positif.»

Le candidat à l’investiture de Québec solidaire dans Gouin est convaincu que le Québec «est mûr pour une proposition de changement social substantiel, qui bouscule un peu plus». «QS a des efforts à faire pour rejoindre la classe moyenne, a-t-il convenu. Dans les dernières années, c’est surtout la droite qui s’est adressée à la classe moyenne.» Gabriel Nadeau-Dubois croit que la gauche peut rejoindre les familles et prend exemple sur le succès de Bernie Sanders, souvent perçu comme radical aux États-Unis.

«En 2012, il y a plein de choses que j’ai vues et que je n’ai pas aimées, et plein de choses avec lesquelles j’étais en désaccord. Mais j’ai décidé de défendre les mandats que m’ont donnés les gens qui m’ont élu.» – Gabriel Nadeau-Dubois

Le jeune politicien, qui se présente comme co-porte-parole de QS, espère former un duo avec Manon Massé à ce poste. «La perspective de travailler coude à coude avec Manon Massé, de faire les 400 coups politiques ensemble, ça m’enthousiasme, a-t-il souligné. C’est une femme qui a plus d’expérience que moi, ça va pouvoir me servir.»

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!