Collaboration spéciale Marc Clermont, 61 ans, est accusé d'avoir acheté les services sexuels d'une fillette âgée entre 6 et 9 ans. La mère de la petite a aussi été arrêtée.

Une mère de Longueuil est accusée d’avoir vendu les services sexuels de sa fille de 9 ans à un pédophile. La police croit que ce dernier pourrait avoir fait d’autres victimes.

Selon le Service de police de l’Agglomération de Longueuil (SPAL), les faits se seraient produits au cours des trois dernières années. La victime avait donc 6 ans lorsque les gestes ont commencé.

«Les gestes se sont produits dans la résidence familiale de la victime», souligne le porte-parole du SPAL, Jean-Pierre Voutsinos.

Le suspect est Marc Clermont, 61 ans. Il a comparu aujourd’hui au palais de justice de Longueuil.

Clermont fait face à huit chefs d’accusation dans cette affaire, soit obtention de services sexuels de la part d’une personne mineure, agression sexuelle, contacts sexuels sur une enfant de moins de 16 ans, incitation à des contacts sexuels, rendre accessible du matériel sexuellement explicite à une enfant, agression sexuelle d’une personne mineure avec la participation d’autrui, possession de pornographie juvénile et possession de cannabis.

La mère de la fillette a aussi été arrêtée le 6 mars. Son nom ne peut être dévoilé afin de préserver l’identité de la victime.

«Puisque [M. Clermont] a des antécédents en semblable matière, il n’est pas exclu qu’il ait pu faire d’autres victimes dans la grande région de Montréal, indique le SPAL. Nous demandons à toute personne pouvant fournir de l’information sur cet homme de communiquer immédiatement au 450-463-7211. L’appel sera traité en toute confidentialité.»

Selon l’agent Voutsinos, la victime a été prise en charge par la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ).

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!