HALIFAX — Les anglophones canadiens passent plus de temps que jamais à naviguer sur internet, selon un nouveau rapport, ce qui soulève des craintes quant à la façon dont la technologie distrait les gens de leurs véritables relations humaines.

Le rapport de l’Observateur des technologies médias indique qu’en moyenne, les Anglo-Canadiens qui ont répondu au sondage passaient 24,5 heures par semaine en ligne en 2016, une hausse de deux heures comparativement à l’année précédente.

Il précise également que les plus jeunes, âgés de 18 à 34 ans, passent encore plus de temps sur internet, soit une moyenne de 34 heures par semaine en 2016, ou près de cinq heures par jour.

Le psychologue David Mensink s’inquiète de ces données, parce qu’il croit que plus les gens passent d’heures en ligne, moins ils prennent le temps de cultiver des relations profondes dans la vraie vie.

M. Mensink, qui travaille auprès des étudiants à l’Université Dalhousie, à Halifax, affirme que même lorsque nous communiquons avec d’autres en ligne, nous devons quand même prendre le temps d’avoir de vrais contacts, parce qu’ils forment l’essence de l’humanité.

Il ajoute que les Canadiens devraient modérer leur utilisation d’internet et dévouer du temps aux interactions en personne avec leurs proches.

Le rapport s’appuie sur des entrevues téléphoniques menées avec 4157 Canadiens anglophones de toutes les régions du pays, entre le 7 octobre et le 12 décembre dernier. La marge d’erreur est de 1,5 point de pourcentage, 19 fois sur 20.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!