SAINT-HYACINTHE, Qc — Un des deux adolescents de Saint-Hyacinthe accusés d’avoir planifié le viol et le meurtre d’élèves de leur école secondaire ne subira pas de procès criminel.

Une juge de la Chambre de la jeunesse de la Cour du Québec vient de le déclarer mardi non criminellement responsable pour cause de troubles mentaux, lors d’une audience au palais de justice de Saint-Hyacinthe.

La Couronne et la défense avaient présenté une demande conjointe à cet effet plus tôt mardi.

Il faut rappeler que cet adolescent, âgé de 16 ans au moment de son arrestation, faisait face à une dizaine d’accusations criminelles.

Il demeurera donc à l’Institut psychiatrique Philippe-Pinel de Montréal et sera évalué par la Commission d’examen des troubles mentaux.

Son coaccusé, qui est âgé de 14 ans, sera de retour devant le tribunal au mois d’avril.

Les deux jeunes font face à un total de 23 accusations, dont complot pour meurtre, complot pour commettre une agression sexuelle et divers chefs liés à des voies de fait et à des voies de fait armées.

Il y a, en tout, six victimes alléguées au dossier, selon les documents de la cour.

Les deux garçons étaient détenus depuis leur arrestation à la mi-septembre, survenue après que la mère de l’un d’eux eut pris connaissance de leurs intentions sur le réseau social Facebook.

(En Collaboration avec Any Guillemette, Cogeco nouvelles)

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!