Facebook L'école Val-Mauricie

Trois autres mineurs ont été arrêtés par les enquêteurs de la Sûreté du Québec du poste de la Ville de Shawinigan pour avoir encouragé un élève à en tabasser un autre dans la cour d’école de l’école secondaire Val-Mauricie le 13 avril dernier.

Les trois jeunes ont été libérés sous promesse de comparaitre à une date ultérieure. Un procureur évaluera les dossiers à savoir si des accusations seront déposées.

Des accusations de voies de fait ont déjà été portées sur un mineur la semaine dernière. Ce dernier avait été libéré avec promesse de comparaitre le 19 mai devant le Tribunal de la jeunesse.

Il s’agit de l’assaillant qu’on peut voir sur la vidéo qui a circulé sur les réseaux sociaux la semaine dernière, montrant un élève roué de coups dans la cour de l’école secondaire Val-Mauricie à Shawinigan. Les événements seraient survenus le mardi, en fin de journée, en-dehors des heures de cours.

Dans la vidéo, on voit un jeune homme donner des coups de poing et des coups de pieds à un autre jeune homme se trouvant au sol. On pouvait entendre un ou d’autres jeunes crier «envoye, lâche le pas, continue!» sous le regard d’une dizaine d’autres élèves qui semblent sortir de classe, sac au dos. Un adulte intervient ensuite pour mettre fin à la bagarre.

«La configuration de l’école fait en sorte qu’il est difficile de voir partout», a indiqué Renée Jobin, coordonnatrice aux communications à la Commission scolaire de l’énergie. Deux surveillants étaient en fonction lors des événements survenus à la fin des classes. L’une était à l’intérieur et l’autre à l’extérieur, en train d’intervenir auprès d’autres élèves, indique-t-on.

Le directeur général de la Commission scolaire Denis Lemaire a évidemment déploré cet événement malheureux. Il a laissé savoir que la vigilance est désormais accrue à l’école secondaire Val-Mauricie.

C’est le lendemain avant-midi, le mercredi 12 avril, vers 10h40, que les policiers de la Sûreté du Québec du poste de la Ville de Shawinigan ont reçu un appel pour une plainte de voies de fait en lien avec cet événement.

Heureusement, personne n’aurait été blessé sérieusement dans cette altercation entre deux élèves, a laissé savoir la Sûreté du Québec.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus