Getty Images

HALIFAX — Sur les 67 personnes en Nouvelle-Écosse ayant demandé l’aide médicale à mourir depuis l’adoption du projet de loi fédéral en juin 2016, plus de la moitié n’ont pas obtenu ce qu’elles souhaitaient.

Les autorités de la santé de la Nouvelle-Écosse ont indiqué que 31 personnes avaient reçu une aide médicale à mourir entre le 17 juin et le 31 mars.

Les autorités provinciales ont affirmé que 36 demandes ne s’étaient pas concrétisées pour des raisons incluant la mort du patient, le retrait de la requête, le non-respect des critères et le fait que certaines demandes suivent encore leur cours dans le système.

Les responsables n’ont pas commenté plus amplement, et n’ont pas spécifié le nombre de cas associé à chacun de ces motifs.

Les données initiales ont été dévoilées en octobre dernier après que les autorités de la santé eurent d’abord refusé de divulguer les informations en raison de craintes entourant le respect de la vie privée.

L’automne dernier, elles avaient signalé 16 cas de demandes d’aide médicale à mourir, disant croire que ce nombre était suffisant pour réduire le risque d’une brèche dans la confidentialité.

Aussi dans National :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!