Depositphotos – Kalamurza Iryna Il existe des pinces s’apparentant à un pied-de-biche pour retirer la tique tant chez l’animal que l’humain.

Le Dr Mario Gamache, médecin vétérinaire, est formel: le nombre de chiens qui contractent la maladie de Lyme est en hausse.

«Le 21 avril, ça va faire 20 ans que je pratique [en Montérégie]. On est un des endroits du Québec où l’on retrouve le plus de cas positifs de la maladie de Lyme chez le chien», déclare-t-il.

Le Dr Gamache travaille à la Clinique vétérinaire des Jardins-de-Napierville. Il ajoute qu’il n’est pas nécessaire que le meilleur ami de l’homme aille se promener dans les bois pour revenir infesté de tiques dont certaines seront porteuses de la bactérie Borrelia burgdorferi qui cause la maladie.

Les spécialistes ignorent pourquoi, mais les chats ne développent pas la maladie de Lyme. Or, les chiens sont 50% plus susceptibles que les humains de contracter la maladie, selon le Dr Gamache.

À l’inverse d’une personne infectée, dont un des premiers symptômes sera l’apparition d’une rougeur en forme de cible autour de la zone qui a été piquée, on ne retrouve pas ce type de manifestation chez le chien.

«Un des signes qu’on peut remarquer, c’est une boiterie qui se développe de façon intermittente. Le chien se met à boiter d’une patte et à un moment donné, ça disparaît. Puis, ça recommence sur une autre de ses pattes. C’est un des symptômes classiques de la maladie de Lyme», mentionne le médecin vétérinaire.

Pour déceler la maladie, il faut réaliser un prélèvement sanguin pour vérifier la présence d’anticorps dans le sang du chien.

«L’animal peut développer la maladie entre un et plusieurs mois après avoir été piqué. Ça dépend de la vitesse de propagation de celle-ci. Si on laisse aller la condition du chien, la maladie peut causer son décès», met en garde le spécialiste.

«Nous sommes situés dans une zone de migration pour les oiseaux, ajoute le médecin vétérinaire. Ils sont un des grands vecteurs de la transmission de maladie. Par exemple, une oie blanche en provenance du Sud transportant des tiques peut les faire tomber lors de son parcours. Notre région se retrouve ainsi bombardée de tiques.»

Prévention
Il existe divers traitements pour prévenir la présence des tiques sur les chiens.

«Il y a un vaccin que je peux donner contre la maladie de Lyme. L’idéal est de le jumeler soit avec un répulsif qu’on met en application sur la fourrure (traitement topique, c’est-à-dire sur la peau voire le pelage du chien) ou un médicament par voie orale. Cela dépend comment l’animal va réagir avec le premier traitement. C’est sûr que le traitement topique demeure l’idéal», explique-t-il.

L’application du traitement sur le pelage l’animal sera prodigué mensuellement durant toute la saison où les tiques se manifestent.

«Aussitôt qu’il fait deux degrés au-dessus de zéro, les tiques sont actives», prévient le Dr Gamache.

Si votre chien est piqué
Une tique qui a mordu un chien ne s’attaquera pas à l’humain.

«Si le chien a été piqué, la tique ne va pas transmettre la maladie à l’humain. Seulement les femelles piquent pour s’alimenter en sang dont elle a besoin pour fertiliser ses œufs. Une fois nourrie, elle poursuivra son cycle de reproduction», déclare le Dr Gamache.

Si le propriétaire de l’animal se sent apte à retirer la tique, il peut le faire. Sinon, il doit se rendre à la clinique vétérinaire. Pour extraire les tiques autant chez les animaux que les humains, il existe des instruments en plastique s’apparentant à un pied-de-biche miniature.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!