Métro

MONTRÉAL — Conserver son équilibre psychologique représente désormais un défi de taille, selon la directrice du Mouvement Santé mentale Québec (MSMQ).

Alors qu’elle était interviewée par La Presse canadienne, Renée Ouimet a soutenu qu’il ne faut pas s’en étonner puisqu’un nombre croissant de personnes vivent à un rythme «effarant» et partagent un leitmotiv plutôt malsain.

Selon Mme Ouimet, elles ne peuvent s’empêcher de se répéter qu’«il faut toujours en faire plus avec moins», et ce, tant à la maison qu’au boulot.

Elle a ajouté que cette quête perpétuelle de la performance sur les fronts personnel et professionnel peut conduire tout droit à un stress anormalement élevé.

D’ailleurs, elle a mentionné au passage que, de nos jours, pas moins d’un Québécois sur cinq doit composer avec un degré «élevé de détresse psychologique».

Pour contribuer à renverser cette tendance, le MSMQ entend profiter de la Semaine nationale de la santé mentale, qui s’amorcera lundi et se poursuivra jusqu’à dimanche prochain, pour inciter un maximum de gens à se familiariser avec une série de «sept astuces pour se recharger».

Renée Ouimet a précisé qu’il s’agit là de trucs simples à mettre en pratique qui peuvent permettre de maintenir son bien-être psychologique et elle a ensuite énuméré quelques-uns de ces conseils.

Elle a alors dit qu’il faut entre autres s’efforcer de «prendre le temps de créer des liens, de se ressourcer [et] de s’accepter».

Mme Ouimet a indiqué que ces recommandations sont valables pour tout le monde, y compris pour les gens qui ont déjà reçu des diagnostics associés à des problèmes de santé mentale.

Elle a souligné que ces derniers peuvent fort bien avoir une «belle qualité de vie» dans la mesure où ils font les efforts nécessaires pour maintenir leur équilibre et elle a dressé un parallèle avec une maladie physique en particulier.

«On peut avoir le diabète et être en bonne santé quand même. Il suffit de faire de l’exercice, de bien manger. Ça n’empêche pas de vivre et d’avoir de bonnes conditions de vie», a-t-elle conclu.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!