La Presse canadienne Jean-François Lisée.

MONTRÉAL — Le Parti québécois se réjouit d’un rajeunissement de ses membres dans les derniers mois, mais il promet de redoubler d’efforts pour tisser des liens plus forts avec les jeunes, mais aussi avec les communautés culturelles — une clientèle électorale qui a été affectée par l’épisode de la Charte des valeurs, souligne un rapport du conseiller spécial du chef Jean-François Lisée.

«On a une côte à remonter. On est en train de la remonter de différentes façons», a reconnu M. Lisée, qui était accompagné de son conseiller spécial, Paul St-Pierre Plamondon, auteur d’un rapport comportant plus de 150 recommandations pour «repenser» le PQ.

Au terme d’une longue consultation au cours de laquelle il a rencontré 3600 personnes, M. St-Pierre Plamondon dresse plusieurs constats.

Les jeunes ne se reconnaissent pas dans le PQ et ils ont migré vers les tiers partis pour témoigner leur insatisfaction. Les communautés culturelles sentent parfois que le PQ est absent sur le terrain et déplorent le manque de diversité en son sein. Les gens d’affaires ont des réserves sur la stabilité du PQ et expriment un malaise à s’afficher ouvertement en faveur du parti.

Pour y remédier, M. St-Pierre-Plamondon explore plusieurs pistes.

Dans l’objectif de se rapprocher de la jeunesse, M. St-Pierre Plamondon propose de mener régulièrement des consultations en ligne, de rester ferme sur la réforme du mode de scrutin et de la protection de l’environnement, puis de conférer de réels pouvoirs aux jeunes du parti.

Certains sondages laissent croire que les jeunes ne sont pas intéressés par la souveraineté, mais M. St-Pierre-Plamondon a plutôt perçu beaucoup de curiosité, car selon lui le projet est moins abordé dans les cours d’histoire ou dans les discussions familiales.

«Moi, ce que j’ai rencontré, ce sont surtout des jeunes ouverts à l’idée, mais surtout curieux. Curieux de connaître les raisons du projet, curieux d’entendre parler de la notion d’être maître chez nous», a-t-il soutenu.

Sur la diversité, M. St-Pierre Plamondon suggère de présenter davantage de candidats issus des communautés culturelles dans des circonscriptions «gagnables» et de mieux adapter le discours sur la souveraineté.

Le PQ rejette l’idée de mettre en place une commission sur le racisme systémique comme le veut le gouvernement libéral de Philippe Couillard.

«On ne veut pas de commission sur le racisme systémique parce que ça veut dire de l’inaction», a souligné M. Lisée, qui propose plutôt d’établir un comité de suivi permanent pour lutter contre la discrimination et le racisme.

M. St-Pierre Plamondon, qui a lui-même été entrepreneur dans une ancienne vie, appelle aussi le parti à se rapprocher des gens d’affaires, notamment pour les accompagner dans les premières années de naissance d’une entreprise.

Selon M. St-Pierre Plamondon, la «transparence» dont a fait preuve le PQ dans tout ce processus a porté fruit: le parti a noté une augmentation de 31 pour cent pour les jeunes de moins de 40 ans parmi ses adhérents.

Mais le travail ne s’arrête pas là, a assuré M. Lisée, qui a promis de donner suite au rapport.

«Ce n’est pas un rapport, comme des rapports passés qui sont lus et qui n’ont pas de suite. On est avec un rapport qui a des suites au moment même de son dépôt. Il aura d’autres suites dans les mois et les années qui viendront», a-t-il affirmé.

L’exécutif national du PQ proposera l’adoption de ces recommandations au prochain conseil national, qui se tiendra en juin. Si le conseil national accepte de proposer les recommandations aux membres, ceux-ci se prononceront sur leur adoption au prochain congrès, en septembre.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!