OTTAWA — La Cour suprême du Canada se penchera sur les appels de deux hommes reconnus coupables de parjure dans l’affaire Robert Dziekanski, cet homme mort après avoir reçu des décharges de pistolet Taser à Vancouver.

L’agent Kwesi Millington, de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), a été condamné à 30 mois de prison à la suite de son témoignage sur l’incident survenu en octobre 2007 dans un aéroport de Vancouver.

L’agent Millington et son collègue, l’ancien caporal de la GRC Benjamin (Monty) Robinson, avaient été reconnus coupables de s’être entendus pour livrer un faux témoignage. Le caporal Robinson a été condamné à deux ans moins un jour, une année de probation et 240 heures de travaux communautaires.

Robert Dziekanski avait été atteint de décharges peu après l’arrivée à l’aéroport de Kwesi Millington, Benjamin Robinson et deux autres agents, qui répondaient à un appel au sujet d’un homme agité.

La Cour d’appel de la Colombie-Britannique avait confirmé les deux verdicts. Comme à l’habitude, la Cour suprême n’a pas dévoilé les raisons expliquant sa décision d’entendre les causes.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!