SHIPPAGAN, N.-B. — Les autorités croient qu’un violent orage qui s’est abattu soudainement sur le Nouveau-Brunswick tard jeudi, déchirant des toitures et envoyant au sol des poteaux électriques, était peut-être une tornade.

Une vidéo publiée sur les médias sociaux permet de voir des morceaux de toit volant dans les airs alors qu’un gros nuage noir survole Caraquet.

Une autre vidéo montre une voiture frappée par de la terre soufflée par le vent pendant qu’un nuage orageux passe au-dessus de la scène.

Une entreprise de Caraquet a perdu plusieurs tuiles de son toit, ce qui a permis à l’eau de s’infiltrer à l’intérieur et d’endommager les biens qui s’y trouvaient.

Claude Côté, un météorologue d’Environnement Canada, précise que les tuiles étaient faites de béton, mais s’envolaient tout de même au vent comme si elles étaient des cartes de jeu.

Le pont et la route liant les îles de Lamèque et Miscou à Shippagan ont été fermés à tous les véhicules sauf ceux d’urgence en raison de la dizaine de lignes électriques affaissées au sol.

«Elles se sont effondrées sur la route comme des dominos, a illustré Robert Duguay, porte-parole de l’Organisation des mesures d’urgence de la province. Un tel dommage sur le pont, je n’avais jamais vu ça auparavant.»

Des vents violents, de la foudre, puis des averses ont frappé une vaste partie de la péninsule acadienne vers 20 h, jeudi. Selon Claude Côté, la combinaison d’un front froid et d’une température de l’air atteignant 30 C ainsi que la froide température de l’eau ont créé un système qui a frappé rapidement et avec intensité.

Précisant qu’il devait encore collecter de l’information, M. Côté a dit croire que les nuages contenaient peut-être des tornades qui ont produit des vents ayant atteint jusqu’à 130 km/h.

Énergie NB a annoncé que l’orage avait causé d’importants dommages structurels sur la péninsule et que la plus grande partie des pannes avaient eu lieu sur l’île de Lamèque et à Caraquet.

Au plus fort de la tempête jeudi soir, près de 7000 clients d’Énergie-Nouveau-Brunswick étaient sans électricité. En mi-journée, vendredi, 4000 foyers étaient toujours sans électricité.

Aussi dans National :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!