Mario Beauregard

SAINT-ALBAN, Qc — La Sûreté du Québec (SQ) a arrêté, mercredi, 36 personnes relativement à un réseau allégué de trafic de drogue orchestré par les Hells Angels et leurs associés de la région de la Mauricie.

Quelque 200 agents de l’Escouade régionale mixte (ERM) de la Mauricie ont participé à l’opération qui visait la ville de Trois-Rivières et ses environs, notamment Maskinongé, Shawinigan et Portneuf.

L’importante frappe visait à démanteler un réseau piloté par les Hells Angels et l’un de leurs clubs associés, les Deimos Crew.

Paul Magnan, un présumé dirigeant d’un important réseau de trafic de stupéfiants, a été arrêté. L’individu âgé de 54 ans serait un membre des Hells Angels de Trois-Rivières.

Les autorités soutiennent que les membres des Deimos Crew, sous la direction de Paul Magnan, auraient eu le contrôle du marché de la drogue dans plusieurs municipalités, dont Trois-Rivières, Shawinigan et Portneuf.

La sergente Annie Thibodeau, porte-parole pour la SQ, a indiqué que la trentaine de suspects arrêtés étaient âgés entre 26 et 65 ans. Ils font face à un éventail de chefs d’accusation tels que trafic de drogue et gangstérisme.

«Sûrement d’autres accusations (s’ajouteront) suite aux perquisitions», a-elle ajouté, précisant que le bilan final de l’opération sera annoncé jeudi.

Mercredi en milieu après-midi, la SQ avait procédé à 34 perquisitions et avait saisi 33 véhicules, a indiqué la sergente Thibodeau. Le corps de police a ainsi mis la main sur «une importante quantité» de cocaïne, de métamphétamine, de cannabis, de crystal meth, des armes à feu et des vêtements à l’effigie de bande de motards criminalisés, a énuméré la porte-parole.

Paul Magnan, un résident de Saint-Alban, avait été arrêté lors de l’opération SharQc.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!