Jacques Boissinot Jacques Boissinot / La Presse Canadienne

QUÉBEC — Le ministre de l’Agriculture, Laurent Lessard, a traité un journaliste de «cave», mercredi, au cours d’une mêlée de presse portant sur la ratification de l’Accord de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne.

Visiblement irrité par une question formulée sur un ton posé par le journaliste de Radio-Canada Sébastien Bovet, M. Lessard, le visage cramoisi, a répliqué: «On va arrêter de faire le cave icitte, là!» Il a mis fin abruptement au point de presse.

Le journaliste cherchait à savoir si le fromage européen «La vache qui rit», qui est produit au Québec pour distribution au Canada, pourrait faire partie des nouveaux produits exportés grâce à l’accord. «Donc La vache qui rit s’en va en Europe?», a-t-il demandé, avant de se faire rabrouer par le ministre, qui lui n’entendait pas à rire.

Le fromage La vache qui rit «est produit avec du lait québécois, avec un transformateur québécois, pour tout le marché canadien, ça, c’est-tu assez fort, ça?», a fait valoir M. Lessard, sur un ton sans réplique, avant de tourner les talons.

Ce n’est pas la première fois que le ministre Lessard, qui est aussi ministre des Transports, a maille à partir avec les journalistes de la tribune de la presse de l’Assemblée nationale.

En mars, lors d’un échange musclé avec les journalistes, en marge du cafouillage de l’autoroute 13, M. Lessard, n’avait pas caché son agacement, leur reprochant à répétition de crier au lieu de parler, en formulant leurs questions.

«Même si vous le criez, ça ne changera pas la situation», avait dit M. Lessard. Puis à chaque question, il répondait «Vous criez après moi là», avant d’ordonner aux journalistes: «Changez de comportement».

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!