Justin Tang | La Presse canadienne Le ministre fédéral de la Sécurité publique et de la Protection civile, Ralph Goodale.

OTTAWA — Le centre de prévention de la radicalisation promis depuis longtemps par le gouvernement fédéral a été lancé, mais la nomination d’un conseiller spécial appelé à élaborer une stratégie nationale pourrait se faire attendre encore des mois.

Le gouvernement affirme que le Centre canadien d’engagement communautaire et de prévention de la violence assurera un leadership national, favorisera la coordination et offrira du soutien aux groupes communautaires, aux praticiens de première ligne et aux intervenants dans les mesures qu’ils prennent pour empêcher la radicalisation menant à la violence.

Le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, affirme que le nouveau centre aidera à faire tout ce qu’il est humainement possible de faire afin de prévenir la radicalisation menant à la violence avant qu’une tragédie ne survienne.

Le Fonds pour la résilience communautaire du centre contribuera aux programmes d’intervention et à la recherche qui tiennent compte des réalités locales. Un appel de propositions sera lancé le 6 juillet, et 10 projets ont déjà reçu du financement.

Dans les prochains mois, un conseiller spécial sera nommé et sera appelé à rencontrer les jeunes, les communautés, les intervenants et les experts d’un bout à l’autre du Canada afin de contribuer à déterminer les priorités et à mettre au point une stratégie nationale sur la lutte contre la radicalisation menant à la violence.

Le budget 2016 a alloué 35 millions $ sur cinq ans et 10 millions $ annuellement par la suite pour empêcher l’extrémisme de prendre racine.

Le Fonds pour la résilience aura 1,4 million $ pour différents projets en 2018-2019. Pour 2019-2020 et les années suivantes, il obtiendra 7 millions $ par année pour des projets existants et de nouvelles propositions.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!