Vladimir Mucibabic

MONTRÉAL — Un groupe dédié à la lutte au capitalisme invite la population à perturber le plus possible la fête du Canada, samedi, notamment en s’en prenant à des symboles du colonialisme canadien.

Sur son site web, le groupe Convergence des luttes anticapitalistes (CLAC) convie à une manifestation qui doit débuter à 11h00 à la Place d’Armes, à Montréal, dans le cadre de ce qu’il appelle la Journée antiCanada.

Les gens sont invités à arracher les drapeaux du Canada et du Québec des bâtiments gouvernementaux et à les brûler.

La CLAC dénonce que le 150e anniversaire du Canada soit célébré alors qu’à son avis, l’histoire du pays est marquée par le colonialisme, l’impérialisme et le racisme.

Le groupe soutient que le territoire que l’on appelle Canada a été volé par les colons européens aux Autochtones qui y vivaient depuis des millénaires afin de s’approprier de richesses naturelles pour enrichir les couronnes de France et d’Angleterre.

La CLAC affirme que le colonialisme canadien n’est pas une chose du passé et que l’oppression et le racisme envers les peuples autochtones existent toujours. Elle ajoute qu’il y a encore une vision raciste face aux immigrants qui sont marginalisés.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!