Marine Animal Response Society | La Presse canadienne

NORWAY, Î.-P.-É. — La Garde côtière canadienne et Pêches et Océans Canada ont remorqué la carcasse d’une baleine noire sur une plage de l’Île-du-Prince-Édouard afin de tenter de comprendre ce qui a tué plus de six de ces mammifères en voie de disparition ces dernières semaines.

La Marine Animal Response Society (MARS) a déclaré que cette baleine de l’Atlantique nord a été emmenée sur une plage près de Norway, et que d’autres pourraient bientôt suivre.

Des équipes de plusieurs organisations se sont rassemblées mercredi afin d’effectuer la nécropsie dès le lendemain, a indiqué MARS dans une déclaration.

Les autorités veulent déterminer ce qui est responsable de la mort des animaux: des collisions avec des bateaux, de l’équipement de pêche, ou des algues possiblement toxiques.

Les carcasses des baleines avaient été aperçues, flottant, près des Îles-de-la-Madeleine.

Selon Tonya Wimmer, de MARS, il faut agir rapidement.

Si les animaux sont morts depuis longtemps, ils sont en train de se décomposer et les preuves de ce qui leur est arrivé peuvent disparaître, a-t-elle expliqué. Seul un examen interne peut confirmer ce qui a tué les baleines noires, dit-elle.

La première nécropsie devrait être faite sur une baleine qui a été aperçue morte le 18 juin.

Il ne reste plus que 525 de ces baleines, qui peuvent vivre 80 ans. Elles peuvent atteindre 15 mètres de long et peser jusqu’à 70 000 kilogrammes.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!