Adrian Wyld Adrian Wyld / La Presse Canadienne

BASE MILITAIRE DE TRENTON, Ont. — Le prince Charles et la duchesse de Cornouailles ont entamé la deuxième journée de leur visite fort chargée en sol canadien, vendredi, à la base militaire de Trenton, en Ontario.

Le prince de Galles a assisté à une démonstration d’opération de recherche et de sauvetage, tandis que sa femme Camilla a rencontré les membres du régiment Queen’s Own Rifles.

Le couple princier était ensuite convié à une cérémonie en mémoire des militaires canadiens morts en Afghanistan. De 2001 à 2014, 158 membres des Forces armées canadiennes y ont perdu la vie.

Plus tard dans la journée, ils se sont présentés au marché agricole Wellington, dans le comté du Prince Édouard.

Également vendredi, le gouverneur général David Johnston a nommé le prince de Galles compagnon extraordinaire de l’Ordre du Canada pour son «son engagement à l’appui des activités de bienfaisance canadiennes et son soutien indéfectible aux militaires canadiens, hommes et femmes».

Il doit recevoir son insigne samedi, à Rideau Hall.

Le couple est également attendu sur la colline du Parlement pour souligner le 150e anniversaire de la fédération canadienne. Le prince Charles prononcera un discours à l’occasion des célébrations du 1er juillet.

Avant de rejoindre les festivités, il procédera à l’inspection de la garde d’honneur, au Monument au maintien de la paix.

Son séjour au Canada l’amènera également à Gatineau, où il doit inaugurer une nouvelle salle du Musée canadien de l’histoire.

Dans la capitale, il se rendra également au Centre national des arts qui rouvrira ses portes après ses récentes rénovations, de même qu’au quartier général de la plateforme de commerce électronique Shopify.

Avant de regagner le Royaume-Uni, le prince et la duchesse seront les hôtes de la cérémonie d’inauguration de l’entrée de la Reine à Rideau Hall.

La dernière visite de membres de la famille royale remonte au séjour du duc et la duchesse de Cambridge, William et Kate, en Colombie-Britannique et au Yukon, en septembre 2016.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!