La Presse Canadienne

FREDERICTON — Le gouvernement fédéral a annoncé mercredi de nouveaux efforts pour protéger les baleines noires de l’Atlantique Nord, notamment en demandant aux marins de réduire leur vitesse temporairement et en fermant partiellement une zone de pêche de crabe des neiges.

Entre autres choses, un avis exhorte les marins à réduire leur vitesse de navigation le long du chenal Laurentien dans les voies de trafic maritime entre les Îles-de-la-Madeleine et la péninsule gaspésienne jusqu’au 30 septembre.

Une fermeture partielle immédiate est également mise en oeuvre dans la zone de pêche au crabe des neiges, que les baleines ont la réputation de fréquenter, et les pêches pratiquées dans la zone seront «passées en revue» afin de prendre des mesures «visant à éviter tout effet négatif sur les baleines».

Le gouvernement demande également aux représentants de l’industrie de la pêche commerciale dans le golfe du Saint-Laurent de surveiller la zone pour signaler toute présence de baleine.

La mort d’un bénévole du Nouveau-Brunswick qui participait au sauvetage d’une baleine, lundi, a poussé une agence fédérale américaine à suspendre ce type d’opérations.

Chris Oliver, de l’Administration océanique et atmosphérique nationale (NOAA), a expliqué mercredi que la sécurité des sauveteurs est primordiale. L’agence américaine suspend donc jusqu’à nouvel ordre toutes les opérations de sauvetage de grosses baleines qui seraient empêtrées dans des gréements de pêche, afin de réévaluer les protocoles d’intervention d’urgence.

Lundi, Joe Howlett, de l’île Campobello, dans la baie de Fundy, au Nouveau-Brunswick, est mort lorsque la baleine noire de l’Atlantique Nord qui venait d’être libérée d’un filet de pêche l’a accidentellement frappé en prenant le large. L’accident s’est produit dans le golfe du Saint-Laurent au large de Shippagan, dans la péninsule acadienne.

M. Howlett, un pêcheur de homard de 59 ans, était à bord d’un bateau de Pêches et Océans Canada. Il avait cofondé en 2002 l’Équipe de sauvetage des baleines de Campobello, et avait participé au sauvetage d’une vingtaine de baleines depuis.

Le ministre des Pêches et Océans, Dominic LeBlanc, a confirmé que M. Howlett accompagnait lundi une équipe d’agents de conservation fédéraux et de membres de la Garde côtière. Le ministre LeBlanc a rendu hommage à M. Howlett, «un membre irremplaçable de la communauté de sauvetage des baleines». Il a par ailleurs rappelé que ces opérations sont parfois risquées et que les baleines peuvent s’avérer imprévisibles.

La nouvelle de l’accident a fait le tour du monde dans les médias traditionnels et les messages de sympathie ont afflué sur les médias sociaux.

Selon le Fonds international pour le bien-être des animaux, près des deux tiers des baleines noires de l’Atlantique Nord ont eu à se dépêtrer avec des gréements de pêche commerciale, si l’on se fie aux cicatrices qu’ils en ont conservées.

«Le gouvernement du Canada prend la protection, la conservation, et le rétablissement des espèces en voie de disparition très au sérieux. Nous continuerons à travailler avec nos partenaires pour remédier à ce problème au fur et à mesure de son évolution», indique le gouvernement dans le communiqué transmis mercredi.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!