VAL-D’OR, Qc — Toute menace de grève est écartée à la Mine Raglan au Nunavik.

Les employés de la mine de nickel, membre du Syndicat des Métallos, ont ratifié jeudi soir un nouveau contrat de travail de cinq ans.

Cette entente prévoit notamment des hausses salariales totalisant 13,5 pour cent sur cinq ans, des augmentations de primes, une bonification de la portion versée par l’employeur au régime de retraite, ainsi qu’une amélioration de l’assurance invalidité. Le contrat prévoit également une prime au moment de la signature.

Le syndicat affilié à la FTQ a souligné que l’employeur avait consenti à poursuivre les pourparlers, en présence d’un médiateur délégué par le ministère du Travail, pour rétablir de meilleures relations de travail. En outre, un comité de travail sera mis sur pied pour étudier les horaires de travail.

Le représentant syndical Benoît Locas a fait valoir que les conditions de vie sur le site étaient difficiles. Il estime que l’engagement de l’employeur à chercher des moyens d’améliorer le climat de travail est de bon augure pour la suite des choses.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!