Photo archives TC Media - Vincent Cliche Un cathéter se serait retrouvé dans un contenant de crème glacée de la Laiterie de Coaticook.

MONTRÉAL — Il n’y a aucun risque pour la santé à la Laiterie de Coaticook, ont indiqué jeudi des inspecteurs fédéraux qui ont visité la manufacture de crème glacée, après qu’une famille de Trois-Rivières eut dit avoir découvert la semaine dernière un cathéter dans un contenant de la marque.

La famille Francoeur avait déposé une plainte et envisageait d’intenter des poursuites, mais elle y a renoncé lorsque les médecins ont annoncé qu’elle ne courait aucun danger.

Une porte-parole de l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA), Lisa Murphy, a dit que la Laiterie de Coaticook avait contacté les autorités dès qu’elle a été mise au courant de la plainte. Des inspecteurs ont été dépêchés aux installations de l’entreprise pour y vérifier les systèmes sanitaires et n’y ont rien découvert qui aurait été contraire à la réglementation.

L’ACIA et les autorités provinciales poursuivent leur enquête, a ajouté Mme Murphy. De plus amples renseignements seront donnés dès que ceux-ci seront disponibles.

La Laiterie de Coaticook dit ne s’être jamais retrouvée dans une pareille situation depuis sa fondation, en 1940.

Sa directrice du marketing et des ventes, Renée Fillion, a précisé que l’entreprise n’avait pas eu de nouvelles des inspecteurs fédéraux depuis leur visite, mardi.

Elle a affirmé que le cathéter n’avait pas été utilisé par quelqu’un à l’intérieur de ses installations, à Coaticook.

«Toute notre production est filmée. On peut voir le contenant du début à la fin. Aucune image ne montre quelqu’un plaçant quelque chose dans le contenant», a-t-elle dit.

Une enquête est toujours en cours. Il n’y aura aucun rappel du produit «puisqu’il s’agit d’un cas isolé», écrit l’entreprise sur Facebook.

Mme Fillion a précisé que la direction attendait un rapport final sur ce dossier.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!