MONTRÉAL — La faiblesse de l’inflation au Canada donne une marge de manoeuvre à la Banque du Canada, quant à de futures hausses de son taux directeur, mais il y aura des augmentations dans les prochains mois.

C’est ce que soutient l’économiste principal du Mouvement Desjardins, Benoit Durocher.

M. Durocher souligne que le taux d’inflation s’est fixé à un pour cent en juin, ce qui permet à la banque centrale d’attendre à l’automne pour hausser d’un autre quart de point son taux directeur, qu’elle vient d’élever à 0,75 pour cent.

L’économiste s’attend par la suite à ce que le taux subisse deux autres augmentations d’un quart de point en 2018, ce qui le porterait à 1,5 pour cent.

En ce qui a trait au dollar canadien, Benoit Durocher entrevoit une période de stabilisation. Le huard vaut actuellement près de 80 cents US, et M. Durocher ne prévoit pas de «gros mouvement» dans les prochaines semaines, en raison des prix du pétrole qui demeurent relativement bas.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!