La Presse canadienne Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau.

Le magazine Rolling Stone se demande pourquoi Justin Trudeau ne pourrait pas être le président des États-Unis sur la couverture de son plus récent numéro, ornée d’une photo du premier ministre canadien.

«Est-il le meilleur espoir du monde libre?», écrit le journaliste américain Stephen Rodrick dans un article publié mercredi. Ce long article décrit le premier ministre de façon élogieuse, qualifiant sa femme, Sophie Grégoire, de «splendide» et ses trois enfants de «photogéniques».

La photo de M. Trudeau, prise par Martin Schoeller, montre le premier ministre, manches de chemise relevées, appuyé sur une table. Sur la première page du magazine, on peut lire: «Pourquoi ne peut-il pas être notre président?» (Why can’t he be our president?)

Le journaliste compare les politiques et le style de Justin Trudeau à ceux du président américain, Donald Trump, en notant leurs grandes différences en matière de soins de santé, de légalisation de la marijuana et de politiques environnementales.

L’article qualifie également le premier ministre de «féministe», le félicitant d’avoir constitué un cabinet ministériel dont plus de la moitié des membres sont des femmes ou des personnes issues de minorités visibles.

Alors que Donald Trump s’oppose vivement à l’avortement, Justin Trudeau est ouvertement pro-choix, indique le journaliste. Par ailleurs, l’article souligne les efforts réalisés par le Canada dans le cadre de la crise des réfugiés, le pays ayant donné l’asile à quelque 40 000 réfugiés syriens depuis l’élection du gouvernement Trudeau.

«Trudeau me rappelle Obama.» -Stephen Rodrick, journaliste du Rolling Stone

L’article cite Justin Trudeau alors qu’il affirme que, même s’il est en désaccord avec le président Trump sur plusieurs enjeux, ils ont tout de même «une relation de travail constructive».

M. Trudeau ajoute que tout faire pour «insulter cet homme ou réagir de manière exagérée et sauter sur tous ses propos avec lesquels nous sommes en désaccord n’est pas une façon d’avoir une relation constructive».

Justin Trudeau suit ainsi les traces des anciens présidents américains Bill Clinton et Barack Obama, ainsi que d’autres leaders mondiaux qui ont déjà fait la couverture du magazine spécialisé dans la culture populaire.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!