TORONTO — L’avocat d’un ex-membre d’un groupe d’extermination nazi affirme que le gouvernement canadien a de nouveau retiré la citoyenneté à l’homme de 93 ans.

Ronald Poulton affirme qu’il s’agit de la quatrième fois que le gouvernement prend cette mesure à l’endroit d’Helmut Oberlander, et le résidant de Waterloo, en Ontario, prévoit s’opposer à cette décision.

M. Poulton précise que son client a réussi à ravoir sa citoyenneté trois autres fois. Helmut Oberlander s’opposera à la plus récente décision en Cour fédérale et l’avocat s’attend à ce qu’il ait encore une fois gain de cause.

Né en Ukraine, Helmut Oberlander était membre d’un groupe d’extermination dans les territoires occupés durant la Deuxième Guerre mondiale. Il est en partie responsable de la mort de plus de deux millions de personnes, principalement des Juifs.

L’homme a agi à titre d’interprète pour le groupe d’extermination entre 1941 et 1943 et assure qu’il n’a jamais participé aux assassinats.

Le promoteur immobilier à la retraite n’a jamais divulgué son expérience en temps de guerre lorsqu’il a fait une demande d’immigration au Canada, ni à son arrivée au Canada en 1954 ou quand il a demandé la citoyenneté six ans plus tard.

Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada dit que le gouvernement est déterminé à refuser l’asile au Canada aux criminels de guerre et à ceux qui auraient été complices de tels crimes.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!