VANCOUVER — Le nouveau gouvernement néo-démocrate de Colombie-Britannique rétablira la commission provinciale des droits de la personne, qui avait été abolie par les libéraux en 2002.

La province était devenue la seule à être dépourvue d’une telle commission; un tribunal des droits de la personne entendait les plaintes mais cette instance judiciaire ne pouvait pas agir sur le terrain de façon préventive.

Le nouveau premier ministre, John Horgan, a expliqué que le rétablissement de la commission permettra de créer une société plus inclusive et juste, pour prévenir toute discrimination fondée sur l’ethnie, la religion, l’orientation sexuelle ou l’identité de genre.

Le procureur général de la province, David Eby, estime que la commission fera oeuvre d’éducation et de soutien, et pourra poser des gestes concrets afin de remédier aux injustices systémiques.

Le ministre Eby a confié à son secrétaire parlementaire, Ravi Kahlon, le mandat de mener dès septembre des consultations publiques en vue du rétablissement de la commission, quelque part en 2018.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!