THE CANADIAN PRESS Chrystia Freeland.

EDMONTON — La ministre canadienne des Affaires étrangères estime que le programme nucléaire de la Corée du Nord représente une «sérieuse menace» à la sécurité internationale.

Chrystia Freeland assure que le Canada appuie ses alliés, comme les États-Unis, lorsqu’ils sont menacés. Mais elle croit qu’il faut trouver des moyens de désamorcer la situation, qui a été marquée ces derniers jours par des échanges enflammés entre le président américain Donald Trump et le dictateur nord-coréen Kim Jong Un.

Mme Freeland exhorte la Corée du Nord à reconnaître qu’elle choisit une voie qui n’aura pas de dénouement positif.

La ministre Freeland a ajouté que la communauté internationale parlait d’une seule voix en condamnant les actions de la Corée du Nord et que le Canada était résolu à trouver une solution au problème.

La ministre a par ailleurs exprimé son soulagement après la libération d’un pasteur canadien, Hyeong Soo Lim, qui purgeait une peine de prison à vie à Pyongyang pour avoir commis selon le régime de Kim Jong Un des «crimes contre l’État».

Elle a rappelé que le Canada demandait depuis le départ la libération et le rapatriement du pasteur.

«Je suis très, très heureuse que le pasteur Lim ne soit plus maintenant dans des conditions très, très difficiles», a-t-elle dit.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!