Darryl Dyck/La Presse Canadienne Le maire de Vancouver Gregor Robertson

VANCOUVER — Le nombre de personnes mortes par surdose de drogue à Vancouver dépasse déjà le bilan total de l’année 2016.

Selon les données dévoilées lundi par les autorités municipales, 232 personnes ont trouvé la mort à Vancouver depuis le début de 2017 en raison d’une surdose.

L’an dernier, le bureau du coroner de la province avait recensé un total de 231 décès par surdose sur le territoire de Vancouver.

À partir de ces chiffres, les autorités municipales estiment que jusqu’à 400 personnes pourraient mourir de surdose cette année dans la ville.

Le maire Gregor Robertson juge cette hausse «absolument désolante», estimant que la décriminalisation de substances illicites et l’ajout de traitements par injection, comme l’héroïne sous contrôle médical, doivent être étudiés.

M. Robertson affirme que les premiers répondants ont dû prendre en charge, en moyenne, 135 appels par semaine pour des cas de surdoses depuis le début de l’année.

Le bureau du coroner rapporte 780 décès par surdose à travers la Colombie-Britannique entre le début de l’année et la fin du mois de juin, ce qui laisse croire que le bilan final devrait largement dépasser les quelque 1000 décès comptabilisés en 2016.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!