SAN FRANCISCO — L’avocat du Canadien accusé dans l’affaire de piratage des courriels de Yahoo rapporte que son client a plaidé non coupable à toutes les accusations portées contre lui, mercredi, dans une cour de San Francisco.

Karim Baratov avait été arrêté au mois de mars à Hamilton, en Ontario, en vertu de la Loi sur l’extradition après que les autorités américaines l’eurent accusé de piratage informatique, d’espionnage industriel et d’autres crimes. Trois autres personnes — dont deux qui seraient issues des services secrets russes — font face aux mêmes accusations dans cette affaire.

L’avocat du jeune homme de 22 ans, Andrew Mancilla, a précisé qu’il reviendra en cour mardi prochain.

La semaine dernière, après des mois de réflexion, M. Baratov avait choisi de contourner l’audience d’extradition afin d’aller directement aux États-Unis pour faire face à ses accusations. Me Mancilla explique qu’il cherche à accélérer les procédures judiciaires.

Il demeure en détention provisoire depuis son arrestation parce que la Cour supérieure de l’Ontario a statué qu’il risquait de s’enfuir si on le relâchait sous caution.

En septembre dernier, Yahoo a fait état du vol des informations confidentielles d’au moins 500 millions de ses utilisateurs deux ans plus tôt.

Né au Kazakhstan, M. Baratov est accusé d’avoir piraté 80 comptes Yahoo, et risque une peine maximale de 20 ans de prison aux États-Unis s’il est reconnu coupable.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!