EDMONTON — Au moment où les Albertains débattent de la pertinence de changer l’heure deux fois l’an, le gouvernement estime qu’un référendum sur un projet de loi visant à abolir le changement d’heure pourrait coûter des millions à la province.

Le député néo-démocrate Graham Sucha, qui préside le comité permanent sur l’avenir économique de l’Alberta, a indiqué qu’un référendum jumelé à une élection provinciale coûterait de 2 millions $ à 6 millions $, tandis que les coûts d’un référendum tenu seul pourraient s’élever à près de 22 millions $.

Les citoyens qui se sont présentés à une consultation publique sur le sujet étaient divisés, mardi. Un aîné d’Edmonton, Orest Windjack, s’est ainsi dit en faveur du changement d’heure, mais croit qu’un référendum sur la question serait la meilleure façon de procéder.

Une femme a pour sa part affirmé que le gouvernement ne devrait pas «lutter contre la nature» en changeant l’heure chaque printemps et chaque automne.

Plus tôt cette année, le député d’arrière-ban Thomas Dang a déposé un projet de loi d’initiative parlementaire qui ferait en sorte que l’Alberta continuerait d’employer l’heure normale du Centre, comme la Saskatchewan. Elle l’appellerait l’heure normale de l’Alberta.

La province serait ainsi synchronisée avec sa voisine de l’est toute l’année et aurait une heure d’avance sur la Colombie-Britannique pendant l’été. L’hiver, par contre, l’Alberta aurait deux heures de différence avec la province la plus à l’ouest.

Le comité permanent a également rencontré des entreprises, dont WestJet, qui croient que l’abolition du changement d’heure causerait des pertes économiques, selon le membre néo-démocrate du comité Richard Gotfried, qui estime qu’il pourrait valoir la peine de dépenser pour un référendum.

M. Gotfried souligne que les pompiers utilisent les changements d’heure pour rappeler à la population de remplacer les piles de leurs détecteurs de fumée. Il lance également à la blague que les partisans des Oilers d’Edmonton ne seraient sans doute pas heureux de devoir rester éveillés une heure de plus pour voir leur équipe jouer à Vancouver.

Le comité doit remettre son rapport au gouvernement d’ici le 4 octobre.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!