Capture d'écran / www.lameute-officiel.org

QUÉBEC — Un homme qui aurait joint les rangs du groupe La Meute il y a un mois, Patrick Guilbeault, affirme avoir été expulsé du centre commercial Fleur de Lys mardi matin dernier, à Québec, parce qu’il portait un chandail à l’effigie du groupe nationaliste identitaire.

En entrevue à la station radiophonique de Québec BLVD 102,1, M. Guilbeault a raconté qu’en sortant des toilettes du centre commercial, deux agents de sécurité qui l’attendaient lui ont demandé de quitter l’établissement car les membres de La Meute n’y étaient pas tolérés.

Patrick Guilbeault, qui devait rencontrer quelqu’un au centre commercial, serait alors retourné à sa voiture pour enfiler un survêtement avant de rentrer pour faire un achat et rejoindre la personne qui l’attendait avant de quitter.

Sur Facebook, un leader de La Meute, Éric Proulx, considère que les droits fondamentaux de Patrick Guilbeault ont été violés au point où une plainte à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse est envisagée.

En entrevue au journal Le Soleil, la directrice générale du centre commercial Fleur de Lys, Louise Gagnon, a reconnu qu’un agent de sécurité n’était pas justifié d’intervenir pour le port d’un chandail.

Cependant, Mme Gagnon a soutenu que M.Guilbeault avait fait de la sollicitation pour le groupe, ce que l’établissement interdit. On lui aurait alors demandé de quitter.

Patrick Guilbeault nie cette version, affirmant qu’en restant au centre commercial à peu près deux minutes, il n’a pas eu le temps de solliciter des gens.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!