Pablo Martinez Monsivais Pablo Martinez Monsivais / The Associated Press

OTTAWA — Des modifications éventuelles à l’Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA) et une réduction du libre-échange avec les États-Unis sont la principale préoccupation de plusieurs grandes entreprises américaines installées au Canada, selon une nouvelle enquête.

La Chambre de commerce des États-Unis au Canada révèle que 38 pour cent des compagnies qui ont participé à son enquête citent le libre-échange comme étant leur plus grande préoccupation.

On compte parmi les autres inquiétudes le président Donald Trump (19 pour cent) et les clauses «Buy American» (11 pour cent).

L’étude dévoilée lundi coïncide avec la troisième ronde de négociations entre le Canada, le Mexique et les États-Unis pour reformuler l’ALÉNA. Les négociations qui se déroulent cette semaine à Ottawa portent sur l’environnement, les règles d’origine dans le secteur automobile, l’agriculture et les normes du travail.

Le rapport de la Chambre de commerce découle toutefois d’une enquête menée par la firme Nanos Survey entre le 15 mars et le 19 juillet, avant la première ronde de pourparlers à Washington, du 16 au 20 août.

Cinquante-quatre pour cent des participants à l’étude estiment que le climat d’affaires est positif au Canada et 49 pour cent prédisent que l’économie canadienne prendra de la force au cours des six prochains mois.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!