Justin Tang Justin Tang / La Presse Canadienne

SASKATOON — L’ex-premier ministre Jean Chrétien estime que le Canada se trouve actuellement en meilleure position pour renégocier l’Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA) qu’il ne l’était il y a 23 ans, lors de l’entrée en vigueur du traité.

M. Chrétien rappelle qu’en 1994, le Canada profitait d’un excédent commercial de 50 milliards $ par année.

À l’heure actuelle, la balance commerciale est équilibrée avec les États-Unis, donc même si certains secteurs sortiront gagnants et d’autres perdants de ces pourparlers, M. Chrétien estime que les deux parties tireront ultimement leur épingle du jeu.

Il souligne qu’il a par ailleurs toujours été ardu de négocier avec les Américains en matière de bois d’oeuvre et de produits laitiers.

Dans de telles discussions, il n’est pas inhabituel de ne parvenir à un accord qu’à la toute dernière journée, a-t-il ajouté.

La troisième ronde de négociations entre le Canada, les États-Unis et le Mexique s’est conclue mercredi.

Le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, a signalé que certains enjeux concernant les petites et moyennes entreprises ont été résolus, mais qu’énormément de travail reste à faire en matière de points plus litigieux.

Jean Chrétien était de passage à Saskatoon, mercredi, pour s’adresser aux étudiants de l’Université de la Saskatchewan.

Il est le premier de trois anciens premiers ministres, avec Paul Martin et Kim Campbell, à y prendre la parole dans le cadre des célébrations du 150e anniversaire de la fédération canadienne.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!